Educateur
Profile

★ WELCOME TO THE EDUCΔTOR'S BLOG « 2.0 » ★

✎ L'Éducateur que je suis, n'en...

    Vous savez que vous pouvez aussi inviter vos amis à rejoindre notre petite communauté. Je les accueillerais, comme je vous ai accueilli. :) (23/04/2018 at 8:41 PM)

  • 735072 visits
  • 275 articles
  • 8356 hearts
  • 2754 comments

28/01/2016

ACCUEIL FAIS TA PUB FUTUR(E) ÉDUCATEUR / ÉDUCATRICE ? MES ARTICLES CONTACT

"Elle sera supprimée sans être lu"

Tags : EDUCATEUR - BLOG - FRANCE - MONITEUR-EDUCATEUR - ÉDUCATEUR SPÉCIALISE - AMP - EJE - ASE - AIDE SOCIALE A L'ENFANCE - FOYER DE VIE - FOYER HÉBERGEMENT - CHRS - SIAO

ON APPREND TOUJOURS SEUL MAIS JAMAIS SANS LES AUTRES 10/02/2016

ON APPREND TOUJOURS SEUL MAIS JAMAIS SANS LES AUTRES
ON APPREND TOUJOURS SEUL MAIS JAMAIS SANS LES AUTRES
Je tiens tout d'abord à te souhaiter la bienvenue sur mon blog Skyrock. De par ma profession et sa complexité, je peux affirmer aujourd'hui que tout le monde peut-être confronté aux différentes difficultés sociales que traverse notre pays. Et cela peut arriver à tout le monde, y compris à toi.

C'est pourquoi, j'ai trouvé opportun de créer ce blog et de partager mes écrits liés à ses multiples problématiques sociétales. Ainsi, je te propose ces quelques articles qui te permettront de mieux comprendre les maux de notre société.

Les missions premières des éducateurs en France, des différents publics que nous accompagnons et des difficultés que nous pouvons rencontrer de par notre profession. Il te permettra également, de mieux comprendre le rôle de nos différents partenaires, des lois en matière de politique sociale et de tes droits.

Tu pourras nous donner ton avis, sur les sujets proposés et les comparer avec les autres internautes. Je vous invite, à le faire dans le cadre d'un respect mutuel. Ici chacun a le droit à la parole, mais la liberté d'expression ce n'est pas de dire tout et n'importe quoi. Alors je compte sur toi pour que cela soit respecté.

Je te remercie pour ta lecture & ta compréhension.
ON APPREND TOUJOURS SEUL MAIS JAMAIS SANS LES AUTRES


ON APPREND TOUJOURS SEUL MAIS JAMAIS SANS LES AUTRES

Je me réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les (CGU) du site en vigueur. Je décline ainsi toute responsabilité des opinions émises par les internautes, qui n'engage je le rappelle que leur auteur.

Tags : AHMED SMITH - BLOG SKYROCK - ÉDUCATEUR - INTRODUCTION - PRÉSENTATION

● UN EDUCΔTEUR EN L🎤GNE SUR SKYROCK ● 23/09/2017



Problèmes Sociaux ? Familiaux ? Besoin d'une écoute ? D'un conseil ?

VIENS EN DISCUTER ICI OU POSE-MOI TA QUESTION DANS LES COM'S

«Ecouter les autres, c'est encore la meilleure façon d'entendre ce qu'ils disent.»

Pierre Dac

JE ME REFUSE DE DÉSESPÉRER D'UN ÊTRE HUMAIN 05/01/2016

«Il est plus facile de bâtir des enfants solides que de réparer des hommes brisés»

JE ME REFUSE DE DÉSESPÉRER D'UN ÊTRE HUMAIN




NATURE DE MON TRAVAIL

Accompagner l'autonomie : En tant qu'Éducateur, j'ai pour mission au sein d'une équipe pluri-professionnelle de redonner, de préserver l'autonomie et l'intégration sociale des personnes dont j'ai la charge. Un accompagnement au quotidien qui doit favoriser leur développement et leur épanouissement personnels.

J'interviens auprès de plusieurs structures qui accueillent principalement des jeunes dans le cadre de l'Aide Sociale à l'Enfance, mais aussi, des jeunes adultes âgés de 18 à 30 ans à la rue, sans solution d'hebergement "étudiants, en recherche d'emploi, en formation, apprentis, salariés, personnes isolées, familles monoparentales, migrants, personnes en situation de handicap etc..."

Il s'agit d'un public souvent en situation de grande fragilité (
Maltraitance, rupture familiale, violence conjugale, perte d'emploi, surendettement, problèmes économiques, psychologiques, l'incarcération et/ ou bien encore toute personne en situation d'exclusion sociale...). Nous répondons ainsi à la loi du 29 Juillet 1998 relative à la lutte contre les exclusions et qui comprend 2 grands axes.
 
UN TRAITEMENT CONTRE LES EXCLUSIONS :

la loi affirme la complexité et la diversité des processus d'exclusion qu'elle entend combattre (perte d'emploi ou de logement, problèmes de santé, familiaux, financiers). De ce fait, le champ couvert par la loi d'orientation inclut l'emploi et la formation, le logement, la santé, l'éducation et la culture, la protection sociale, le surendettement, la citoyenneté, le sport, les vacances, les loisirs ou encore les transports.

L'ACCÈS AUX DROITS FONDAMENTAUX :

La loi considère que le problème des personnes en difficulté n'est pas de disposer de nouveaux droits mais d'avoir effectivement accès aux droits fondamentaux existants. L'essentiel des dispositions vise donc à créer les conditions et les procédures par lesquelles cet accès aux droits sera mieux garanti dans chacun des domaines de la vie pour les personnes les plus fragilisées par les mutations de la société.

Élaborer des projets éducatifs: Pour développer les capacités d'adaptation des personnes que j'ai en charge, je mets en place avec eux des projets éducatifs, des activités de soutien, d'apprentissage et de loisirs, travaux manuels et créatifs, expression corporelle ou verbale, ateliers en fonction des besoins de la personne, sorties culturelles et sportives... 

Compétences requises : À la fois patient et ferme, mon métier exige une grande disponibilité et un investissement personnel important. En tant que professionnel, j'aime nécessairement le contact humain, je sais à la fois me montrer patient, attentionné et, parfois, ferme. 

Prendre sur moi : Je me distingue par mon ouverture d'esprit et un excellent équilibre émotionnel. Face à des situations difficiles, je dois apprendre à me préserver. Un travail sur moi a été indispensable afin de m'épanouir à travers cette profession. Par ailleurs, je possède aussi le sens de l'organisation.

Tags : MÉTIER - MONITEUR-EDUCTATEUR - ÉDUCATEUR SPÉCIALISE - CHRS - FOYER HÉBERGEMENT - SANS DOMICILE FIXE - FOYER DE VIE - 62000 - NORD-PAS-DE-CALAIS - REFERENCIEL - ÉDUCATEUR CE MÉTIER IMPOSSIBLE

MÉFIE-TOI DES FAKES & DES PERVERS SUR INTERNET ! 01/05/2016

MÉFIE-TOI DES FAKES & DES PERVERS SUR INTERNET !


Jamais autant de fakes, n'ont été présent sur la toile qu'aujourd'hui. La plupart des avatars que vous apercevez sur les sites de chat, ou de rencontre en sont infestés. Des hommes se faisant passer pour des femmes. Des vieux pervers se faisant passer pour des enfants, pour mieux les manipuler, les mater ou s'exhiber par webcam interposé.

Il y a aussi, tous ces faux profils, avec des photos de filles toujours aussi sublimes, les unes que les autres. Comment pouvez-vous messieurs vous imaginer un seul instant, que ces déesses aux formes si généreuses, puissent soudainement s'intéresser à vous ? Véritable fléau sur la toile, ces escrocs du net ont parfaitement compris, comment vous piéger.

Ici, ça commence souvent de la même manière, un kiff sur ton profil, un ajout en ami, suivi d'une discussion plutôt sympathique. Puis une proposition te sera faites pour continuer cette conversation ailleurs que sur Skyrock, comme par exemple :

facebook, skype, ou bien encore kik.

Des que tu l'auras ajouté et après que cet arnaqueur ait gagné ta confiance, la discussion va vite tourner autour du sexe. Le piège se referme progressivement sur la proie. Il n'y a plus qu'à attendre, que tu te dénude en webcam et le tour est joué. Ensuite, passage obligé pour toi à la caisse.

Si tu refuses de payer, les brouteurs comme on les surnommes, t'expliqueront avoir fait des captures écran de toi "nu" et qu'ils n'hésiteront pas à les diffuser sur les réseaux sociaux. Dans la grande majorité des cas, les personnes prises au piège, paient, de peur d'être affichées sur les réseaux sociaux, à la vue de tous. « (+d'infos ici) »


SOIS VIGILANT QUELQUES FAKES SE SONT INVITÉS PARMI MES FANS




MÉFIE-TOI DES FAKES & DES PERVERS SUR INTERNET !


Et ce n'est pas tout ! d'autres dérives perverses, s'y sont ajouté. Comme par exemple, celle de personnes plus étranges, les unes que les autres ( des hommes & des femmes ) adulte affichant parfois 13/15 ans sur leur profil, alors qu'ils en ont en réalité jusqu'à 5 fois plus, prêt à tout pour échanger et assouvir leurs pulsions les plus extrêmes.

Echanges de fichier pédopornographique, de propositions sexuelles faites à des mineurs, ou bien encore ceux qui s'affichent publiquement en couche culotte, pour partager avec des enfants d'une 10éne d'années, leur passion pour le fétichisme des couches.

Suite à tous ces dangers et face à toutes ces pathologies récurrentes, les internautes ont fuient massivement les plateformes, clôturant au passage leurs comptes, ou en les laissant à l'abandon, chacun craignant pour sa propre sécurité. Ce sont donc ces sites en question qui se retrouvent durement impactés, pour avoir laissé parfois ces prédateurs opérer en toute impunité .

La fréquentation des sites proposant un service de "Chat" s'est effondrée. Certains d'entre-eux ont quasi disparus de la toile. Si vous fréquentez les derniers sites existants, vous remarquerez que seul les "pervers & Fakes" du siècle dernier sont toujours aussi actif sur ces sites. Ils n'hésitent pas malgré la présence de jeunes ados, à utiliser des pseudos et des avatars inappropriés.

Leur objectif étant sans cesse, de se rassasier ou de t'arnaquer et cela quelque soit les formes de ruses utilisés. Ils souhaitent ainsi pouvoir perpétuer ce rituel installer depuis plusieurs années. Un rituel, qui consiste sans cesse à tromper les personnes les plus fragiles/naïves et assouvir leur appétit (sexuel ou financier). Plusieurs facteurs inquiétants, qui ont contribué à la fuite massive des internautes vers la sortie.

MÉFIE-TOI DES FAKES & DES PERVERS SUR INTERNET !


CET ARTICLE POURRAIT T'INTÉRESSER AUSSI : LES DANGERS D'INTERNET


Tags : INTERNET - DANGER - FAKES - ARNAQUES - CHAT - BROUTEUR - COTE D'IVOIRE - CYBERCRIMINALITÉ - ESCROQUERIES - ROMANCE - NIGERIA - FÉTICHISME DES COUCHES - PEDOCRIMINALITE - PEDOPORNOGRAPHIE - PEDOSEXUALITE

FAITES ATTENTION AVEC QUI DISCUTE VOTRE ENFANT SUR INTERNET 18/02/2016

FAITES ATTENTION AVEC QUI DISCUTE VOTRE ENFANT SUR INTERNET



Sur internet, beaucoup trop de personnes malintentionnés s'exhibent sans aucune pudeur et se pensent intouchable derrière leur webcam. Mais dans les faits cela est tout à fait différent, car nul n'est censé ignorer la loi. Pour ces faits les sanctions encourues sont : 1 an d'emprisonnement et 15 000 ¤ d'amende.




PROPOSITIONS SEXUELLES A UN MINEUR DE MOINS DE 15 ANS SUR INTERNET

Cette infraction est constituée même si les propositions n'ont pas abouti. Cependant elle est aggravée dés lors que ces propositions ont été suivies d'une rencontre entre l'auteur MAJEUR et la victime MINEURE, en l'absence même de tout acte sexuel. (article 227-22-1 du code pénal)

Cette infraction est un délit puni de 2 ans de prison et 30 000 ¤ d'amende.
Elle est punie de 5 ans de prison et 75 000 ¤ d'amende lorsqu'elle a été suivie :
- d'une rencontre entre l'auteur et la victime.


Note bien que si les propositions donnent lieu à un acte sexuel et qu'il y a eu un contact physique effectif entre l'auteur et la victime, cette infraction disparaît au profit de l'agression ou de l'atteinte sexuelle en fonction de ce qui s'est produit.




Dans le cas contraire si tu es mis hors de cause, tu devrais être radié automatiquement du fichier Stic (Système de traitement des infractions constatées). En théorie seulement, car dans les faits « tu seras obligé d'écrire au procureur de la république pour exiger que le nécessaire soit fait et que ce fichage soit retiré ».


CET ARTICLE POURRAIT AUSSI T'INTÉRESSER : PÉDOPORNOGRAPHIE SUR INTERNET


L'exhibitionniste peut provoquer des traumatismes,

notamment chez les enfants confrontés à d'authentiques pervers
.

Tags : remixes

RÉSEAUX SOCIAUX LE CONSTAT DE L'HORREUR 09/04/2018

  RÉSEAUX SOCIAUX  LE CONSTAT DE L'HORREUR


ETUDE SOCIOLOGIQUE DES RÉSEAUX SOCIAUX *


INTRODUCTION
______________________________________________________________________
* La sociologie c'est l'étude des êtres humains dans leur environnement social.

Quel regard, devons-nous porter aujourd'hui sur les réseaux sociaux ? Comment sont utilisées nos données personnelles et à quelle fin ? Notre sécurité et notre intégrité est-elle protégée ? Ces réseaux dit " sociaux " le sont-ils réellement ? Le sexe y a-t-il vraiment toute sa place... ?

Les réseaux sociaux sont-ils des outils facilitant nos rapports avec l'autre ou bien au contraire favoriseraient-ils le rejet, la haine et la méfiance ? Quel impact ont-ils sur notre santé mentale ? Autant de questions, me semble-t-il que nous sommes en droit de nous poser et pour cause...


Regarder, être regardés, suivre, être suivis, vouloir toujours plus d'amis, d'avis, les réseaux sociaux ont désormais envahi nos vies. Si beaucoup d'entre-nous y sont devenus accros c'est tout d'abord parce que nous avons ce besoin d'être reconnus et aimés.

En qualité d'agent des politiques sociales, je m'intéresse depuis de nombreuses années à ses différents réseaux sociaux et plus particulièrement à leur contenu, leur fonctionnement et surtout l'influence sur le public qui les utilise.


LES RÉSEAUX SOCIAUX AU SEIN DU CADRE INSTITUTIONNEL
______________________________________________________________________

Je m'interroge également, sur la place des réseaux sociaux au sein des différentes institutions françaises ( FOYER POUR MINEURS, D'HÉBERGEMENT, CHRS, FJT... )

Comment permettre l'accès à internet et aux réseaux sociaux au sein du foyer ? ou dans l'intimité du jeune ?

Comment assurer sa sécurité sachant que nous sommes censés le protéger ?

Comment le protéger du harcelement, du chantage ou des arnaques ? (+ d'infos ici)

Comment aborder avec lui la violence omniprésente sur les réseaux sociaux ?

Comment réussir à le sensibiliser, sans être trop intrusif ? Sans l'agacer ?

Je me suis également aperçu que l'ensemble des professionnels interrogés ne maîtriser absolument pas, les textes de loi et ou les procédures liées au cyber-harcèlement.

Les institutions et les équipes éducatives, doivent réfléchir à la mise en place d'outils adaptés, afin de pouvoir être les plus efficaces et réactifs possible, au cas où elles seraient elles-mêmes confrontées à ce genre de problématique.

N'hésitez pas à parcourir mon blog et ou à m'interpeller, si besoin est :

LE CYBER-HARCÈLEMENT C'EST QUOI ?

Tous ces questionnements devraient pouvoir être soulevé, en réunions d'équipes, ou lors de rassemblement Conseil de Vie Sociale, afin de prévenir tout risques de danger possible, avant qu'il ne vienne frapper aux portes de vos foyers.

Les différents publics que nous sommes amené a accompagné aujourd'hui, vivent dans leur univers virtuel (leur bulle à eux) et ils ne la maîtrise pas forcement.

Ce qui nous renvoi inéluctablement à la loi du :

02 janvier 2002 relative au respect de là vie privée, de l' intimité, et de la sécurité de l'usager.

Cet espace de liberté qui peut les rassurer, semble favoriser leur soif de curiosité pour voir tout, sur tout, n'importe ou. Il deviendra alors compliqué de les protéger dans leur intimité, tout en protégeant celle des autres usagers et celle des institutions qui y seront confrontées.

Les structures d'accueil seront tôt ou tard amenées à se positionner, voire légiférer sur l'intrusion des réseaux sociaux en ses murs, notamment concernant ce type d'application :

(snapchat, periscope, facebook live, instagram...).


QUESTIONNEMENT(S) ET PRISE DE CONSCIENCE
______________________________________________________________________

Les questions qui se posent ne doivent pas s'adresser exclusivement aux équipes éducatives, mais aussi à l'ensemble des différents acteurs de la société (protection de l'enfance, familles d'accueil, parents, institutions...) et cela dans l'optique de pouvoir mieux réfléchir autour de la problématique.

Après vous avoir énuméré l'ensemble de mes observations et le nombre croissant de mes questionnements, je vais tenter de soulever au travers de cet article, plusieurs points qui me semble important, voire même inquiétant.

Notamment, ceux concernant ces plates-formes et dont les thématiques existantes sont déjà bien connu des travailleurs sociaux (l'exclusion sociale, la sexualité ou bien encore l'estime de soi).

Enfin, pour réaliser cet écrit, j''ai utilisé 3 concepts récurrents et toujours d'actualité :

"l'exclusion sociale, la désaffiliation et l'humiliation".


CONSTAT
______________________________________________________________________


Cela fait maintenant, une quinzaine d'années que les réseaux sociaux ont vue le jour. Au fur et à mesure de leur développement, le climat c'est progressivement dégradé, laissant place à ce qui semble être devenu une zone de non-droit, voir un lieu hostile avec tout ce qu'on peut y lire ou y apercevoir et le récent scandale du vol de nos données, ne va rien arranger.

Je me suis également interrogé sur la présence massive de prédateurs sexuels, qui semble s'être installé sur des espaces réservés exclusivement aux enfants, aux pervers qui agissent en toute impunité et aux personnes cherchant absolument à assouvir leurs déviances sexuelles. D'après mes observations aucun réseau social n'a été épargné.

Enfin je me suis intéressé aux différentes réactions des internautes, qui au nom de la liberté d'expression ont sombré dans la haine et la violence (appel au meurtre, au suicide...), à ceux qui tentent de se faire accepter, ou de draguer en un "like" et à toutes ces personnes qui en sont arrivé à devoir acheter sur des sites spécialisés :

des likes, de faux amis, abonnés ou bien encore de faux followers. À partir de tous ces éléments est né un constat et de ce constat est né cette étude sociologique.

En effet, c'est à partir de ma curiosité et de l'intérêt que je porte aux sciences sociales au sens large, que cette étude est née. Elle m'a permis d'étudier plusieurs phénomènes concernant les réseaux sociaux et les relations qui régissent les rapports des individus, entre eux ou au sein d'un groupe, en vue de les analyser pour mieux l'expliquer.

L''une des premières constatations faites sur les réseaux sociaux, est celle de l'exclusion sociale. Elle est quasi aussi importante et récurrente que dans la réalité " Insultes, racisme, discrimination en tous genres, handicap, obésité, mocheté... " personne n'est épargné.


Toutes ces réflexions humiliantes, voire malveillantes, ont poussé parfois certains internautes au suicide. Les premières victimes sont bien entendues " les femmes " et les chiffres parlent d'eux-mêmes " 73% des femmes interrogées avouent avoir été harcelé au moins une fois sur internet".


Afin de mieux cerner la problématique de ces femmes et de ce qu'elles subissent chaque jour sur les réseaux sociaux, il suffit simplement de se connecter en tant que et je vous laisse découvrir la violence des propos tenus à leur encontre :

( Cyber-Harcèlement, propos sexistes, mysogynes, chantages, propositions sexuelles, insultes...)



Selon le docteur Nicole Caheline Pédopsychiatre « La peur serait à l'origine du harcèlement » , le harcèlement a toujours des conséquences graves du fait de sa répétition. « Les harceleurs et leurs victimes, ont souvent des points communs », du fait de leur environnement "psycho social* ". Celui-ci permet à l'un de dire à l'autre « je suis le plus fort , je préfère attaquer qu'être attaqué

*relations qu'entretiennent les individus avec leur environnement social.


Il est important de souligner ici, l'inactivité, voire la passivité de certains sites face aux signalements de cyber-harcèlement. Il faut parfois s'amer de patience et attendre plusieurs jours, voire, plusieurs semaines pour voir les propos et ou contenu(s) retiré.

Face à ce constat, le gouvernement a souhaité légiférer pour tenter d'y remédier en contraignant notamment les sites insensibles à la problématique d'être plus lourdement condamné.

Pour rappel : le cyber-harcèlement est puni par la loi, au même titre que le harcèlement classique est puni de deux ans d'emprisonnement et de 30 000 ¤ d'amende. » ( en savoir + )



LES CONSÉQUENCES DE L'EXCLUSION SOCIALE SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX
______________________________________________________________________

Avant d'en aborder la thématique, il est important de comprendre dans un premier temps, ce qu'est l''exclusion sociale. Il s'agit tout d'abord de la marginalisation et mise à l'écart d'une personne ou d'un groupe. Ce processus peut être volontaire ou subi.

L'exclusion sociale est souvent consécutive à une perte d'emploi, au surendettement, à la perte d'un logement et se traduit par une grande pauvreté, par une rupture plus ou moins brutale avec "les réseaux sociaux", la vie sociale en général. Elle est souvent vécue comme une perte d'identité.

Les conséquences concernant certaines de ces personnes, déjà victimes de cette exclusion au quotidien sont dramatiques. Elles ont fini sur les réseaux sociaux par devoir s'adapter pour tenter d'être acceptées. Je nommerai donc cette population " LES DISQUALIFIES 2.0 ", en référence à la disqualification sociale.



Elles se sont mises à édulcorer (modifier) : leur parcours de vie, taille, poids, itinéraire professionnel, intégration sociale, du moins sur les réseaux sociaux . Cette démarche assez étonnante, mais tout aussi récurrente, semble avoir pour finalité de permettre à ses disqualifiés du net, d'être enfin acceptés et valoriser de peur d'être une nouvelle fois mis de coté.

Il y a beaucoup d'émotions que nous pouvons ressentir de manière intense, y compris sur les réseaux sociaux : la culpabilité, la colère, la tristesse et la rage en font partie.

Toutefois, il y a un autre concept, que je n'ai pas encore développé et qui pourrait provoquer un impact si fort, qu'il serait en capacité de nous briser " l'humiliation ".

" Il est plus facile de construire des enfants forts que de réparer des hommes brisés. " - Frederick Douglass

« L'humiliation est un état émotionnel négatif qui laisse une profonde trace en chacun de nous. Sentir que nous manquons de valeur, que nous sommes médiocres et que, quoi que nous fassions, nous serons considérés comme ridicules, est une croix que nous pouvons traîner derrière nous trés longtemps. »


POURQUOI UN TEL ENGOUEMENT POUR LES RÉSEAUX SOCIAUX ?
______________________________________________________________________

Tout simplement, car le fait d'utiliser nos yeux déclenche une excitation dense et du plaisir. C'est ce que Freud appelle la « pulsion scopique ». Il décrivait déjà en 1905 le pouvoir d'attraction.

D''une part il explique, qu'elle permet au bébé de découvrir le monde, d'autre part, de regarder un objet qui l'attire – « toucher avec les yeux » ce qui provoque de la jouissance et nous transforme parfois en voyeurs ou en exhibitionnistes compulsifs.





PERTE DE CONFIANCE & D'ESTIME DE SOI
______________________________________________________________________

L'estime de soi c'est quoi ? Et bien, c'est comment on se voit, et si ce qu'on voit, on l'aime ou pas...

L'apparence, a toujours revêtu une grande importance. Nous avons besoin d'être appréciés, voire d'être aimés des autres. Alors dans une société comme la nôtre où nous sommes déjà confrontés à nos propres complexes et au regard de l'autre, les réseaux sociaux eux, n'ont fait qu'accentuer la problématique et pour cause :

« Le taux d'anxiété et de dépression à fait un bond de 70% chez les jeunes. En cause : Le cyber-harcèlement, L'addiction ou le sentiment d'angoisse à l'idée de manquer quelque chose, le manque de sommeil...»

Les risques de ces personnes qui se sous-estime sont les suivantes : Elles se contentent souvent d'une relation qu'elles ne souhaitent pas forcement - Ont parfois des troubles de la libido ou de la sexualité - Auto sabotage d'elles mêmes - Jalousie maladive - Violences diverses - Adultère - Elles s'apitoient souvent sur leur sort - Rupture de la communication - Alcoolisme et toxicomanie - Difficultés financières...)

______________________________________________________________________

Plusieurs études scientifiques ont d'ailleurs démontré que plus vous passiez du temps sur les réseaux sociaux et plus vous étiez tristes et déprimés. D'autres études tout aussi sérieuses, ont mis en avant l'explosion de l'infidélité, de l'adultère et du nombre de divorces depuis leur création
______________________________________________________________________



IDENTIFIER & LIKER POUR POUVOIR EXISTER

______________________________________________________________________
Se sentir aimé est ce qui nous justifie d'exister...(Jean-Paul Sartre)


Combien de photos pouvez-vous apercevoir sur votre mur, ou vous avez êté identifié, alors que vous n'apparaissez même pas sur la photographie? Ce qu'il faut savoir, c'est que certaines personnes vont si mal intérieurement, qu'elles en sont réduites à ça, tenter de montrer qu'elles sont là, qu'elles existent... Idem pour ces statuts " Like et j'decale, qui pour pv ? Ou bien encore, aime et jte dis ske jpense de toi " etc etc.

Certain(e)s personnes ont même parfois ce besoin compulsif qu'on les "like" et quand cela n'est pas le cas, elles n'hésitent pas à s'adresser à vous pour que vous le fassiez. Si bien que de nombreux internautes y sont devenus accros au point de consulter. J'ai entendu plusieurs spécialistes utiliser le terme "de la jouissance à la dépendance" après la reception d'un like. Enfin pour finir, certaines de ces personnes "like" tout et n'importe quoi ! (Un décès, un attentat, l'annonce d'une maladie...).


PERVERS SEXE & CYBER-AGRESSIONS
______________________________________________________________________





Les différentes menaces sur les réseaux sociaux explosent : Cyber-agression de masse, chantages en tous genre, réseaux de pédopornographie, de prostitution agissant en toute impunité. Bien entendu, impossible d'oublier ces milliers de prédateurs sexuels, qui agissent sans dieu, ni loi et tous ces pédophiles qui jubilent.

Les arnaques quant à elles, ne cessent de croitrent et pullulent sur les réseaux sociaux. Notez également la présence massive d'individu(s), dont leur place serait davantage devant un tribunal ou en prison, que sur un quelconque réseau social. A priori aucun filtres ne semblent être en capacité de freiner toutes ces déviances sexuelles.

Les modérateurs semblent avoir déserté les réseaux sociaux, car quand il s'agit de signaler le comportement de ce genre d'individus potentiellement dangereux, il n'y quasi plus personne au portillon. Par contre quand il s'agit d'une oeuvre d'art, elle est immédiatement retirée, sans même avoir été signalé. Dommage que ses filtres ne fonctionnent pas pour la multitude de pénis en érection, que je peux apercevoir régulièrement en avatar, sur plusieurs profils.







CONCLUSION & FIN
______________________________________________________________________


Le constat est donc sans équivoque, les réseaux sociaux ont perdus de leur superbe, ils ont été détourné de leur vocation initiale au profit d'une exclusion sociale grandissante, de la mise en place d'arnaques de toutes sortes, de pratiques dangereuses pouvant mettre en danger la vie des personnes les plus vulnérables, de pouvoir permettre à des personnes de s'adonner à toutes sortes de pratiques sexuelles, parfois extrêmes, y compris en s'attaquant à de jeunes enfants. Ils ont donné lieu à des comportements addictifs, voire pernicieux, développer notre sens du sadisme, du voyeurisme, éveiller nos parties les plus sombres de notre personnalité, de nos fantasmes...

Les dirigeants de ces sites auraient-ils oui ou non sous-estimé certaines de ces menaces, notamment, celles que j' énumère ci-dessus ? En ont-ils pris conscience ? Ou font-ils comme si elles n'existaient pas ? Car, notez bien, qu'il serait tout de même plus que troublant de constater que seuls les internautes, s'en soient aperçu avant de prendre la fuite.

Quelle importance(s) et quelle priorité(s) accordent ces réseaux sociaux à leurs utilisateurs ?
...

Ceci-dit, il serait trop facile, voire même injuste, de faire endosser la pleine responsabilité de toutes ces dérives, aux dirigeants des réseaux sociaux. Mon analyse n'a pas pour objectif de les voir interdire, loin de là. C'est pourquoi je tiens personnellement à remercier l'un des dirigeants et acteur majeur du réseau social en France, qui a tenu à réagir suite à la publication de cet article :

« Nous faisons au mieux de notre côté le travail de veille et de protection. Vous avez raison sur les risques de meute numérique et de harcèlement. Je crois beaucoup au rôle des parents et de l'école pour éduquer les plus jeunes à la fois à des pratiques positives mais tout autant à se défendre. Pour ce qui concerne les personnes ayant des besoins particuliers, C'est comme une ville avec toutes ses joies mais aussi tous ses risques »

À partir de tous ces éléments, il nous appartient à tous désormais, de réfléchir pour tenter d'analyser plusieurs problématiques présentent sur les réseaux sociaux et de penser qui sait, à ce que sera le réseau social de demain.

Je préfère conclure cette étude sociologique, sur une note plutôt positive, car oui, il existe encore tous ces petits côtés agréables et plaisants qu'ont les réseaux sociaux, tel que celui de pouvoir faire de nouvelles rencontres, l'échange, le partage, l'entraide, à priori, comme nous le faisons ici.


CET ARTICLE POURRAIT T'INTÉRESSER : SEXUALITÉ & PERVERS ENTRE RÉALITÉ & VIRTUEL


Merci pour votre lecture et la confiance que vous m'accorder.

L'Educateur




Sources utilisées pour réaliser cette étude sociologique : Trois Essais sur la théorie sexuelle - La place des réseaux sociaux dans le fonctionnement des relations - Risque et exclusion sociale - La disqualification sociale selon Serge Paugam - Le Figaro - La peur est à l'origine du harcèlement - Harcèlement sur internet les risques encourus - Le caractère menaçant de l'humiliation - De la jouissance à la dépendance - pourquoi sommes-nous accrocs aux likes ?

Tags : CONSTAT RÉSEAUX SOCIAUX - EXCLUSION SOCIALE - IMPACT PSYCHOLOGIQUE - FREUD - PULSION SCOPIQUE - LA DISQUALIFICATION SOCIALE - LES RÉSEAUX SOCIAUX - INTERNET DANGER - DEPRESSION - ADDICTION - LOI DU 2 JANVIER 2002-2

VOTRE AVIS M’INTÉRESSE 13/03/2016



CET ARTICLE POURRAIT T'INTÉRESSER AUSSI : ELLE ECRIT UNE LETTRE A SON VIOLEUR

ENFANTS MALTRAITES UN SUJET ENCORE TABOU EN FRANCE 06/03/2016

ENFANTS MALTRAITES UN SUJET ENCORE TABOU EN FRANCE


Notre quotidien, c'est aussi celui de l'enfance maltraitée. Alors que 22% des personnes interrogées avouent l'avoir été, que 16% des enfants avouent l'avoir été sexuellement, souvent (par un proche), les chiffres ne cessent d'augmenter. La libération de la parole et les témoignages sur les réseaux sociaux, ne cessent de s'amplifier. Il faut parfois plusieurs années pour que l'enfant devenu adulte aujourd'hui, ne se confie sur le sujet. Et toi as-tu déjà été victime de maltraitance ?



Ce sujet aussi délicat soit-il, nous mets en première ligne et parfois le récits de ces enfants de la maltraitance sont difficiles à entendre ( abus sexuels répétées depuis plusieurs années, privation de nourriture, de soins, d'éducation...). C'est pourquoi, pour te permettre d'y voir un peu plus clair, je te propose de visionner cette vidéo, afin que tu puisses mieux comprendre la complexité de notre métier, de ce qu'il nous arrive de constater et/ ou d'entendre.

Des propos parfois à la limite du soutenable, surtout lorsqu'il est raconté par les petites victimes elles-mêmes, avec leurs mots d'enfant. D'ailleurs, nous sommes souvent perçus par les parents comme « des enleveurs d'enfants ». Il me semble important également, de vous rappelez, que chaque jour en France " 2 ENFANTS " meurent sous les coups de leur parents, bien que ces chiffres ne prennent pas en compte les bébés morts dit secoués.

Enfin, pour conclure, je t'offre cette petite info intéressante, que très peu de personnes connaissent. Du temps antique, un père de famille détenait la (puissance paternelle). C'est à dire, qu'il avait droit «de vie ou de mort», sur femme et enfant(s). + d'infos ici : (Pater familials).





CET ARTICLE POURRAIT T'INTÉRESSER AUSSI : LA TRAGIQUE HISTOIRE DE MARINA




Tags : ENFANCE MALTRAITES - PROTECTION DE L'ENFANCE - ENFANTS BATTUS - MORT SUBITE DU NOURRISSON - ENFANTS TUES - PARENTS MALTRAITANTS - STATISTIQUES - FRANCE